Circuit Thaïlande du Nord

Magie du Siam

Plongeant aux racines de la Thaïlande ancienne, ce voyage sur mesure en Thaïlande du nord vous fera découvrir les capitales historiques d’Ayutthaya et de Sukhothai, avec leurs palais, temples et Bouddhas hiératiques drapés de safran. Cap, ensuite, sur Chiang Mai, la Rose du Nord et le si célèbre Triangle d’Or. Entre les montagnes couvertes de jungle, refuge de nombreuses minorités, ce circuit privé traverse une région magnifique, montagnes boisées, vallées verdoyantes, rivières, jungles denses et cascades aux confins du Laos et de la Birmanie.

Tous les jours | Circuit privé avec chauffeur et guide francophone

1ER  JOUR, SUISSE – BANGKOK

Départ de Zurich (ou de Genève via Zurich) avec Singapore Airlines via Singapour.

2ÈME JOUR, BANGKOK

Arrivée à Bangkok le matin. Accueil et transfert à votre hôtel. Le reste de la journée est libre pour vos premiers pas dans la capitale thaïlandaise à votre rythme. En option: promenade en bateau sur les klongs (canaux) intemporels de la cité des anges.

3ÈME JOUR, BANGKOK (PDJ)

Cette seconde journée libre s’ouvre comme un grand livre d’images, peuplé de 18 millions d’habitants, de Bouddhas petits et grands aux mille postures, de centaines de temples aux chedis (stupas) étincelants, d’une rivière géante où circulent les bateaux-bus, de marchandages et d’envies subites éveillées par les parfums des stands de rue. Bangkok, ventre du monde! Nous vous recommandons une de nos excursions avec un guide francophone.

4ème JOUR, BANGKOK – AYUTTHAYA – PHITSANULOKE (PDJ/Déj/Dîn)

Le dynamisme et la démesure de Bangkok s’effacent peu à peu devant un patchwork de plantations de riz. Ce matin, vous rejoignez Ayutthaya — classée au Patrimoine mondial. Fondée sur une île à la confluence de trois fleuves, cette ville historique, retombée dans une léthargie toute tropicale, fut la capitale rayonnante du royaume thaï du XIVe au XVIIIe siècle. Pour l’explorer, rien de mieux que le tuk-tuk — superbement carrossé, à la mode locale! L’occasion de butiner de temples en monastères, de chedis (stupas) en tours-reliquaires, dressés comme autant d’autels au Bouddha. Il est partout, l’Éveillé: en longues enfilades de statues drapées de robes orange, en figures monumentales, assis, couché… jusqu’à cette tête qui émerge des racines d’un banyan au Wat Maha Dhat. Profitez de votre visite pour goûter au roti sai mai, la «barbe à papa» locale, sans oublier qu’un déjeuner dans un restaurant local vous attend!

L’après-midi,votre circuit en Thaïlande se poursuit vers Lopburi, seconde capitale du royaume l’espace de quelques courtes années. Elle en a conservé le palais du roi Narai le Grand, le superbe temple de Prang Sam Yod (de style khmer) et le bien-nommé Temple des Singes. Les macaques mangeurs de crabes sont légion, ici. Le soir, une balade en rickshaw sur son marché de nuit vous donnera l’occasion de goûter (entièrement facultatif !) à quelques spécialités rarement proposées à la table des restaurants thaïs… Ici, sauterelles, vers à soie et autres criquets sont au menu, frits!

5ÈME JOUR, PHITSANULOKE – SUKHOTHAI – LAMPANG (Pdj/Déj/Dîn)

Petit-déjeuner pris, le Wat Phra Si Rattana Mahathat entrouvre ses portes sur la vision dorée de l’un des plus beaux Bouddhas de Thaïlande, entouré de fidèles effectuant leurs dévotions matinales.

Remontons le temps. À 1h de route à l’ouest, Sukhothaï («l’aube du bonheur»), elle aussi classée au Patrimoine mondial, fut la première capitale du royaume thaï (1257-1379), initiatrice de sa grandeur à venir. Ses vestiges, éparpillés sur 45 km2, comprennent pas moins de 193 temples, palais, portes et autres vénérables structures!

Suit une escale au village de potiers de Sangkhalok, réputé pour ses céladons et sa céramique peinte à la main, émaillée ou non, aux reflets métalliques. Ce savoir-faire, méticuleusement préservé, remonte à l’apogée du royaume de Sukhothaï. Vous aurez même l’occasion de vous essayer à cet art difficile. La journée se termine à Lampang, capitale de la province du même nom — et première marche vers le Nord du pays, sise dans une vallée encadrée de montagnes. Le Wat Phra That Lampang Luang y abrite le seul Bouddha d’émeraude en dehors de Bangkok. La «ville des voitures à cheval», tel est le surnom de Lampang… C’est donc ainsi que vous la découvrirez avec, à la clef, une plongée dans le ventre du marché de Talat Sot, tout sourires.

6ÈME jour, LAMPANG – CHIANG RAI (Pdj/Déj/Dîn)

À 3h de route au nord, au septentrion thaï, Chiang Rai s’annonce par l’unique Wat Rong Khun, (White Temple) un temple à la blancheur immaculée, symbole de pureté et œuvre maîtresse du peintre et sculpteur Chalermchai Kositpipat — qui mêle ici une multitude d’éléments décoratifs traditionnels à des représentations contemporaines extirpées de l’imaginaire universel (de Superman aux tortues Ninja en passant par diverses créatures hollywoodiennes!). Une balade en rickshaw (de 40 min) offre un tour d’horizon bienvenu de Chiang Rai et de son marché animé aux étroites venelles. Il faut ensuite faire le tour des temples, découvrir le Wat Phra Kaew au superbe Bouddha de cuivre et de laiton, le Wat Phra Singh et le Wat Rong Suea Ten, surnommé le «Temple bleu».

A la nuit tombante départ pour une grande exploration en tuk-tuk. Vrombissant au long des avenues, le véhicule vous mène vers le Monument du Roi Mengrai (fondateur de la cité en 1262) et à la tour d’horloge dorée — signée Chalermchai Kositpipat —, dressée en 2008 en hommage au défunt roi Bhumibol. Chaque soir, à 20h et 21h, elle se retrouve au cœur d’un petit show son-et-lumière! Reste le temps fort de cette soirée: l’exploration du marché de nuit, entre étals de nourriture à gogo (le dîner est compris) , souvenirs et spectacle de danse thaïe (en option).

7ÈME JOUR, CHIANG RAI – TRIANGLE D’OR – CHIANG MAI (Pdj/Déj/Dîn)

Le voilà enfin, ce célèbre Triangle d’Or, aux confins de trois pays (Thaïlande, Birmanie et Laos). Chiang Rai en est la porte d’entrée. Pour mieux saisir l’identité de cette région frontalière longtemps sujette à tous les trafics, la journée commence par une visite du Hilltribe Museum, créé par une association locale de développement. Son but ? Aider à comprendre la diversité des cultures montagnardes de la région.

Une route tortueuse se hisse ensuite vers les fraîcheurs du Doi Tung Development Project, perché sur les flancs du sommet éponyme, aux portes du Myanmar (Birmanie), dans un kaléidoscope de montagnes napées de forêt tropicale. L’ex-reine mère (princesse Srinagarindra), très investie dans l’aide aux populations démunies de la région, s’y fit aménager dans les années 1960-1970 un chalet-palais en teck et des jardins très ordonnés.

Après le déjeuner, le périple se poursuit à travers le Triangle d’Or, jusqu’au point de rencontre de la Thaïlande, du Myanmar et du Laos. Face au caractère hostile du relief, la navigation prend tout son sens: une courte croisière sur le Mékong, fleuve-roi du Sud-Est Asiatique, permet de s’imprégner de ces paysages enlevés, tout charpentés de pentes boisées, qui constituent l’ordinaire des riverains. Une dernière halte s’impose, enfin, au Hall of Opium, où une petite plantation de pavots et un grand musée à thème retracent l’histoire de cette drogue qui, bien au-delà de ce que l’on suppose, contribua à modeler l’histoire du continent au XIXe siècle.

8ÈME JOUR, CHIANG RAI – THATORN (Pdj/Déj/Dîn)

Le jour s’éveille dans la plus pure tradition bouddhiste, en participant, aux côtés des Thaïs, à l’offrande de nourriture aux moines. Une manière, croient les fidèles, d’accumuler des mérites pour l’au-delà. Bonne action faite, la visite d’un marché achève de plonger dans le quotidien des habitants de Chiang Rai.

Après la parenthèse du petit-déjeuner, un nouvel embarquement se dessine. Cap sur Ban Pha Tai, pour une croisière aventureuse de 3h en bateau à moteur privé (chapeau de soleil et vêtements confortables recommandés). Remontant la rivière Kok entre îlots de végétation, berges verdoyantes et petits rapides, l’embarcation fait halte auprès d’une source chaude et dans un village de l’ethnie lahu.

Route retrouvée, c’est cette fois une bourgade Phami Akha (Baan Lorcha) et son centre communautaire-modèle qui se dévoilent — une manière d’encourager le tourisme durable et d’améliorer la qualité de vie de ses habitants. Parmi les principales tribus de montagne de Thaïlande, les Akhas, qui vivent traditionnellement dans des maisons en bambous sur pilotis, se subdivisent en trois groupes, dont les Phami Akha sont les moins nombreux.

9ÈME JOUR, THATORN – CHIANG MAI (Pdj/Déj)

Son temple-lotus et son Bouddha blanc attirent les regards. Trônant sur une crête dominant la bourgade et les eaux boueuses de la rivière Kok, le très serein Wat Thaton se découvre après le petit déjeuner, à l’heure où la fraîcheur de l’air n’empêche pas, encore, de se hisser au long des escaliers reliant ses neuf niveaux.

Sur la route de Chiang Mai, le relief, karstique, s’entrouvre sur la grotte de Chiang Dao. Derrière le complexe sacré du Wat Tham, tressé de drapeaux de prière multicolores, on pénètre au cœur de la montagne, explorant le dédale de salles bardées de stalactites et de draperies. Surgissent des Bouddhas sagement alignés, un lion de pierre, un dragon puis, finalement, à la lumière des lanternes — et au mépris d’un sol parfois glissant — des escaliers secrets menant à des recoins mystérieux cachant d’autres autels, encore. Un sanctuaire entier, sous terre.

Après le déjeuner dans un restaurant local, l’Elephant Poopoo Paper Park aborde le sujet «éléphants» sous un angle particulièrement décalé  et ludique… Ici, on fabrique du papier à partir de leurs déjections!

Dernier arrêt du jour avant de s’installer à l’hôtel à Chiang Mai, le Wat Phra That Doi Suthep est atteint à temps pour le coucher du soleil, par une route très justement nommée «serpentine». Fondé en 1383, le plus sacré des sanctuaires de Chiang Mai coiffe un sommet à 1 076 m d’altitude, offrant un panorama imprenable. On s’y hisse par un grand escalier de 306 marches encadré de deux nagas à quatre-têtes, dont les corps matérialisent les balustrades. Là-haut, le temple se drape d’or, de bois précieux ciselés et d’un autel aux défenses dressées.

10ème JOUR, Chiang Mai (Pdj/Déj/Dîn)

La journée est consacrée à la découverte de la “Rose du Nord” — comme on surnomme Chiang Mai, seconde ville du pays et capitale du Nord. Au centre de toutes choses, la vieille ville, persillée de temples vénérables, conserve une certaine unité dans son écrin cerné de boulevards — déroulés là où, jadis, se creusaient les douves. L’occasion, en fin de journée, d’une sympathique balade en tuk-tuk, entre Wat Phra Singh et Wat Chedi Luang — dominé par un chedi colossal de 60 m (il en mesurait 85 m avant le séisme qui en fit effondrer le sommet!).

Dans la journée, d’autres activités sont au programme: une virée en minivan au pittoresque marché de Talat Warorod, une promenade en rickshaw jusqu’au Chiang Mai Arts and Cultural Centre, sans oublier une petite croisière sur la rivière Mae Ping en bateau «à queue de scorpion». La pause du midi vous donnera l’occasion de goûter les spécialités locales, à commencer par l’emblématique khao soi (une soupe de nouilles au poulet épicée).

Petit rafraîchissement à l’hôtel avant d’attaquer la soirée… Le voyage se termine en beauté par une excursion gourmande de 3h à la découverte de la cuisine de rue de Chiang Mai, sous l’escorte avisée de votre guide. Assiettes ou brochettes, il saura vous indiquer les meilleurs stands. À vos marques, prêts, mangez!

11ÈME JOUR, CHIANG MAI – BANGKOK – SUISSE (Pdj)

Votre circuit en Thaïlande prend fin à l’aéroport. Envol avec Singapore Airlines pour la Suisse via Bangkok et Singapour, ou extension balnéaire à Khao Lak (voir liste des prix)

12ème JOUR, ARRIVEE SUISSE

Arrivée le matin à Zurich


En option : séjour balnéaire à Khao Lak

11ème jour: Chiang Mai – Phuket avec vol direct. Transfert en voiture privée pour Khao Lak (env. 1½ h)
11ème – 14ème jour: 3 nuits à l’hôtel Paradise Khao Lak
14ème jour: Transfer à l’aéroport et envol pour la Suisse avec Singapore Airlines via Singapour


PDJ = Petit déjeuner, DÉJ = déjeuner, DÎN = repas du soir


Prix

 

 

En option : programme complémentaire