Grand circuit au Laos

Parfums laotiens

Le Laos – mystérieux royaume encastré entre Thaïlande et Vietnam. Le fleuve-roi est ici le fil conducteur d’un voyage extraordinaire, au cœur de montagnes grandioses nappées de jungle, de villages ethniques éternels et d’îles innombrables. Sur ses rives ont grandi les plus importantes villes du pays. Luang Prabang d’abord, sa capitale historique, nimbée de temples, où chaque matin se renouvelle la quête de nourriture silencieuse des moines. Plus en aval, Ventiane, l’actuelle capitale, s’affirme si différente des métropoles asiatiques brouillonnes. Puis voilà Paksé, porte d’accès au grand Sud, à ses plantations de café et à ses temples khmers méconnus, jonglant avec les siècles, les croyances, l’histoire. Partout, le sourire s’accroche aux lèvres. Le Laos? Un pays pétri d’intemporalité, hautement attachant.

PRIX

 

Chaque samedi, mardi et mercredi | circuit privé


1er JOUR, SUISSE – BANGKOK – CHIANG RAI

Envol pour Chiang Rai à bord de Thai Airways, via Bangkok.

2ème JOUR, CHIANG RAI

Arrivée à Chiang Rai. Accueil à l’aérport par votre guide et transfert en voiture privée à l’hôtel The Legend,  établi au sein d’un vaste parc, sur les berges de la large rivière Kok. Le reste de l’après-midi est libre pour vous reposer au bord de la piscine ou prendre le pouls de la ville.

3ème JOUR, CHIANG RAI – HOUAYXAY – PAKBENG (PDJ/DÉJ/DÎN)

La frontière du Laos (à 2h de route de Chiang Rai) est franchie tôt le matin pour embarquer à bord d’un confortable bateau en bois, Le Grand — évocateur de ces embarcations longues parcourant incessamment le Mékong. À l’horizon du jour: Pakbeng. Large déjà, le mythique fleuve, encombré d’îles sableuses longues et basses, dessine ici la frontière entre Thaïlande et Laos, avant de s’engouffrer dans un apparent chaos montagneux. L’air est moite, la végétation tropicale, l’eau brunâtre et, sur les hauteurs, les nuages s’agrippent aux crêtes couvertes de jungle. Sous vos yeux, le fleuve vit sa vie. De nombreux bateaux-maisons s’amarrent aux berges et, de loin en loin, des villages isolés hmongs et lao lu offrent leurs escales aux voyageurs curieux d’autres modes de vie. Le pays compte plus de 80 ethnies aux cultures, coutumes et langues différentes! Le déjeuner est servi à bord, le dîner au récent Le Grand Resort de Pakbeng, l’un des plus beaux complexes hôteliers du nord du Laos, idéalement arrimé au flanc du Mékong.

4ème JOUR, PAKBENG – PAK OU – LUANG PRABANG (PDJ/DÎN)

Votre périple en bateau sur le Mékong se poursuit, dans le bruissement de l’étrave fendant les puissantes eaux terreuses. Hameaux et villages défilent, entièrement tournés vers le fleuve. Pas de route ici, bien souvent, mais une seule voie de circulation: le Mékong. Aux montagnes brumeuses nappées par la forêt tropicale succèdent des collines herbeuses, des plages sableuses, quelques champs discrets, des falaises calcaires. Au confluent de la rivière Nam Ou, un escalier blanc signale l’entrée des grottes sacrées de Pak Ou. Plus de 4'000 effigies du Bouddha, petites et grandes, méditatives toujours, s’empilent sur les autels, sous les auvents rocheux et jusque dans les anfractuosités de ce massif karstique, enfumées par l’encens et bercées par l’écho intermittent du gong.

À 25 km en aval, le bateau atteint Luang Prabang — après le déjeuner servi à bord. Capitale du royaume du Million d’Éléphants durant six siècles, classée au Patrimoine mondial, la plus belle ville du Laos est aujourd’hui une provinciale tranquille. La fin de l’après-midi est libre pour vous permettre d’en prendre la température après votre transfert à l’hôtel Satri. Le marché nocturne tient toutes ses promesses, avec ses stands de souvenirs et de cuisine locale.

5ème jour, LUANG PRABANG (PDJ/DÉJ/DÎN)

Il faut se lever tôt pour assister au tak bat, le rituel des offrandes de nourriture aux moines bouddhistes, défilant en silence dans leurs robes safran, un moment mémorable, suspendu hors du temps. Un petit déjeuner conclut cet éveil spirituel, suivi d’un tour au pittoresque marché aux fruits. Puis vient l’heure de découvrir les trésors architecturaux de Luang Prabang. Défilent notamment le Wat Xieng Thong, le plus ancien temple de la ville (XVIe siècle), puis le grand et sublime Wat Mai Suwannaphumaham, nimbé d’or et laqué de noir et de rouge.

L’après-midi, libre, se déroule tout en douceur,  repos ou balade dans les ruelles imprégnées d’histoire et de vie. Le soir venu, vous assisterez au coucher de soleil depuis le temple de Phra Bat Thai, perché face au ruban doré du Mékong, puis profiterez d’un repas laotien servi par une famille (boissons non incluses) et participerez en leur compagnie à un baci. Cette cérémonie porte-bonheur typiquement laotienne est organisée lors d’événements heureux (mariage, naissance…) ou de grandes festivités. Saisissez la ficelle reliée à l’autel durant les psalmodies, puis laissez vos hôtes en nouer un morceau autour de votre poignet. Pour qu’il vous porte chance, il faut le conserver au moins trois jours et, idéalement, le laisser tomber de lui-même!

6ème JOUR, LUANG PRABANG – VANG VIENG (PDJ/DÉJ/DÎN)

La matinée, consacrée à la région proche de Luang Prabang, démarre en pleine nature. À 45 min de route, les cascades et voiles de mariée des très belles chutes de Kuang Si, enveloppées par une forêt bruissant d’insectes, dévalent en trois paliers, sur 50 m, dans une succession de bassins naturels aux eaux d’un turquoise intense, invitant à une délicieuse baignade. Près du chemin d’accès s’est implanté le Centre de sauvetage des ours de la fondation Free the Bears, ouvert au public. En chemin s’ajoute la découverte de la ferme laitière de buffles du Laos, fondée par une Australienne et une Américaine : l’occasion de goûter leurs glaces!

Après le déjeuner, c’est en train que vous gagnez Vang Vieng, la capitale de l’écotourisme et des sports d’aventure du Laos, nichée sur les flancs de la rivière Nam Song. Tout autour se dressent d’altières formations karstiques en dents de scie, percées de vastes réseaux de grottes et de tunnels. C’est dans ce cadre que les puissantes chutes de Kaeng Nyui, atteintes par un pont suspendu en bois, émergent de la forêt humide. La journée se conclut par une courte croisière au coucher du soleil sur les eaux de la Nam Song, avant le dîner à l’hôtel.

7ème JOUR, VANG VIENG – VIENTIANE (PDJ/DÉJ/DÎN)

Dans la nature profuse de Vang Vieng, tout semble pousser facilement. Ainsi dans la ferme bio produisant du thé vert de mûrier que vous visiterez ce matin. Ainsi à Tham Jung, une caverne stratégiquement perchée au-dessus de la ville, accessible par un long escalier, où tout un village des environs se refugia pendant une invasion chinoise au début du XIXe siècle.

Les grottes sacrées de Tham Phu Kam, atteintes à travers une carte postale de rizières éternelles, de silhouettes montagneuses et de villages hmongs et lao loum, révèlent une configuration un peu similaire, avec, ici, un bassin naturel extérieur aux eaux turquoise (Blue Lagoon) et, perché au-dessus, un Bouddha de bronze couché thaïlandais éclairé par un puits de lumière naturelle, dans une salle atteinte après une courte mais (très) raide ascension. Les galeries les plus profondes, s’enfonçant sous la montagne, doivent, elles, être explorées avec une torche.

De Vang Vieng, le train rejoint Ventiane en 1h. La fin de journée permet de prendre le pouls de la capitale politique du pays avec, notamment, la vision fulgurante du grand stupa d’or de That Luang (1566), le plus vénéré du pays, renfermant un cheveu du Bouddha. Au soleil couchant, visite du marché de nuit bordant le fleuve, un lieu attachant, plein de vie et de bonnes affaires. Le soir une spécialité laotienne vous attend : le  sindat, fondue laotienne, avant de prendre un verre au Tipsy Elephant, l’un des rares bars en rooftop de cette ville peu pourvue en immeubles!

8ème JOUR, VIENTIANE – SUISSE ou VIENTIANE – PAKSONG (PDJ/DÎN)

Retour en Suisse avec Thai Airways avec arrivée le lendemain.

Ou prolongation de votre voyage au sud du Laos en emprunter un vol interne pour Paksé, troisième ville du pays et capitale du royaume de Champassak amarré sur le roi Mékong. La vie poursuit ici son rythme nonchalant, loin des urgences. On y fabrique du papier de riz, on y sculpte le bois et on y prie le Bouddha avec déférence, tandis que, sur le fleuve, vrombissent les pirogues des pêcheurs, fendant l’écran de la chaleur moite.

À 45 mn de route, Paksong est la porte d’accès au plateau des Bolovens, perché à une altitude moyenne de près de 1'000 m. C’est en Jeep, hardiment, au long de pistes parfois cahoteuses, que débute vraiment l’exploration de la région, réputée pour son café de qualité et la beauté de ses forêts et de ses chutes d’eau. En ligne de mire: les cascades de Tad Moun au pied du vieux volcan éteint de Phou Sanat, puis la plantation de café bio Mystic Mountain, rejointe à pied, pour une visite et un déjeuner mémorables. 

9ème jour,  PAKSONG – ÎLE KHONG (PDJ/DÉJ/DÎN)

Si les chutes d’eau ne manquent pas au Laos, aucune n’arrive à la cheville de celles de Khone Phapheng, à l’extrémité sud du pays. C’est ici un bras du Mékong qui, confronté à une barre rocheuse, se précipite dans un entonnoir naturel au milieu d’un déferlement de rapides. Pas étonnant que l’on parle du «Niagara laotien»! En chemin depuis Paksong, une halte permet de découvrir le savoir-faire des sculpteurs sur bois traditionnels de Ban Nung Buen, un village de l’ethnie Tà Ôi situé au sud du plateau des Bolovens.

Un peu plus en amont, la grosse île de Khong, rejointe par la route, se plante au milieu du Mékong, en un lieu où il se ramifie en une myriade mouvante de bras. Confortablement installé au Pon Arena Hotel, vous pourrez combattre l’excès de chaleur en profitant de sa belle piscine bordant le fleuve, ou, si vous le préférez, louer un vélo pour explorer l’île d’ici au dîner.

10ème jour, ÎLE KHONG – 4000 ÎLES– CHAMPASAK (PDJ/DÉJ/DÎN)

À une vingtaine de kilomètres de l’île Khong, le village de Ban Nakasang est l’un des principaux ports d’attache des embarcations permettant d’explorer l’archipel de Si Phan Don, dit des 4000 Îles (elles ne sont en fait que quelques centaines). Si les plus petites d’entre elles sont constamment déformées et reformées par les crues, d’autres abritent une population permanente, comme Don Det et Don Khon, reliées entre elles par un pont bâti à l’époque coloniale française. Une petite locomotive à vapeur des années 1860 est même restée là! Ici se dessinent des paysages d’aquarelles aux berges soulignées de grands roseaux, tandis que, tout près, d’autres chutes et d’autres rapides entrecoupent d’autres bras du Mékong — comme à Li Phi, rejoint en tuk-tuk. Après le déjeuner dans un restaurant local de Don Khon, le quai de Nakasang est rejoint pour un transfert par la route vers Champasak, à 3h en amont.

11ème JOUR, CHAMPASAK (PDJ/DÉJ/DÎN)

Le voyage s’achève par une fascinante remontée dans le temps. À tout juste 15 km de l’hôtel, le complexe du Wat Phou, classé au Patrimoine mondial, ramène à sa fondation à l’époque pré-angkorienne (Ve siècle) — encore largement influencée par l’hindouisme. Encadré de rizières et de vastes plans d’eau très anciens, à l’image d’Angkor, cet ancien centre de pouvoir régional khmer s’amarre au pied de hautes collines boisées coiffées par un sommet en forme de lingam, symbole phallique de Shiva. Depuis l’entrée, une longue chaussée sacrée jalonnée de bornes conduit, au fil d’une succession de terrasses, aux palais survivants, remontant aux XIe-XIIIe siècles. Tout au fond trône le sanctuaire principal, de la même époque, dressé au pied d’une falaise d’où s’écoule une source sacrée — gravée d’un gigantesque et splendide relief d’éléphant.

L’après-midi est libre pour profiter de vos derniers moments sur le sol laotien en toute quiétude, face au majestueux Mékong, avant un barbecue du soir servi à l’hôtel.

13ème JOUR, CHAMPASAK – UBON RATCHATHANI – BANGKOK (PDJ)

Pas de réveil brutal. Vous quittez votre hôtel à la mi-journée pour le transfert vers la frontière thaïlandaise et la ville d’Ubon Ratchathani, d’où vous rejoignez Zurich via Bangkok avec Thai Airways.

14ÈME jour, BANGKOK – ZURICH

Arrivée à Zurich le matin.


PDJ = petit déjeuner, DÉJ = déjeuner, DÎN = repas du soir


PRIX        

Ce voyage vous conduit dans des endroits reculés du Laos où le tourisme reste encore à l'état de naissance. Vous serez conquis par le Laos, mais vous pourrez peut-être faire face à des situations, des rencontres et des comportements parfois surprenants, non attendus, tout simplement parce que ces populations sont en phase d'apprentissage. Afin d'apprécier ce dépaysement, il faut faire preuve d'une certaine tolérance et compréhension.

 

En option : programme complémentaire