Grand circuit au Laos

Parfums laotiens

Au XIVe siècle, un jeune prince laotien, entreprend la reconquête de son pays et son unification. Le Lan Xang, «Royaume du Million d’Éléphants et du Parasol blanc», est né. Le Bouddha s’installe fermement dans son sillage et, au nord, Luang Prabang, capitale pour les six siècles à venir, rayonne de l’aura de ses fastueux temples royaux. Ils sont toujours là, étincelants sous le soleil, à quelques pas du puissant Mékong - dont les eaux brunâtres dévalent des montagnes du nord. C’est ce pays de légende que vous découvrirez durant notre grand circuit au Laos, pétri par le temps, baignant dans l’aura sublime de son histoire, où la vie se déroule encore sans grande considération pour la course du temps. Le Laos? Une vraie parenthèse à la surface du monde.

 

Tous les jours | circuit privé avec chauffeur et guide francophone

1er jour, Zurich – Bangkok – Luang Prabang

Vers midi départ pour Luang Prabang avec Thai Airways via Bangkok.

2ème jour, arrivée Luang Prabang

L’arrivée dans l’ancienne capitale laotienne se fait tout en douceur. Transféré à votre hôtel, vous bénéficiez d’un généreux temps libre pour vous reposer, avant de débuter votre grand circuit à travers le Laos. Une première exploration au mont Phou Si De cette grosse colline boisée plantée en plein centre historique, Luang Prabang se dévoile dans toute son ampleur: le ruban doré du Mékong au couchant, au pied de sommets verdoyants, et, dans l’ombre, la rivière Nam Khan, au levant. D’ici, la situation de la cité, implantée dans une large dépression cernée de montagnes, est évidente. Planté au sommet, le Wat Chom Si dresse son grand stupa doré, esthétiquement encadré de quatre parasols scintillants, symboles de la royauté – un cinquième le surmontant.

De retour en ville, une certaine animation s’empare du vaste marché de nuit, à explorer ce jour, ou les suivants, pour ses trésors artisanaux et sa débauche de produits les plus divers. Mais il faut garder un peu d’énergie: ce soir, vous assistez à un baci, une cérémonie porte-bonheur typiquement laotienne, organisée lors d’événements heureux (mariage, naissance…) ou pour rendre hommage à quelqu’un. Saisissez la ficelle dans vos mains, laissez vos hôtes l’enrouler autour de votre poignet et conservez-la au moins trois jours pour un effet maximum !

3ème jour, Luang Prabang (PD/D)

Luang Prabang a beau avoir été capitale durant 600 ans, sa population n’est pas considérable (55 000 habitants) et le rythme de la vie est loin d’y être trépidant. C’est donc en vélo (ou sur demande en tuk-tuk) que vous entreprenez la visite des grands édifices qui font sa renommée — et qui lui ont valu d’être classée au Patrimoine mondial par l’Unesco. Défilent tour à tour le Palais Royal devenu Musée National, le Wat Mai entièrement nimbé d’or, le Wat Xieng Mouane abritant un centre de formation des bonzes et la Maison du patrimoine, une demeure plus que centenaire devenue musée et centre culturel.

Après un déjeuner au restaurant Pha Khao Lao, gardien zélé des meilleures spécialités de Luang Prabang, l’après-midi est consacré au musée d’Ethnologie, offrant une approche complète de la diversité ethnique du Laos et de sa richesse culturelle. Après la théorie, la pratique: l’atelier de textiles Ock Pop Tok, réputé pour son action en faveur de la préservation des savoir-faire traditionnels, produit de superbes soies. Il est même possible (avec supplément) de participer à un atelier de teinture naturelle ou de tissage.

La journée s’achève par le rituel du coucher de soleil sur le Mékong, cette fois depuis le Wat Prabat Tai. Les amateurs en profiteront pour s’offrir une partie de pétanque avec les locaux – une véritable expérience locale, un moment unique à partager.

4ème jour, Luang Prabang / Parc de Nahm Dong (PD/D)

A seulement 10 km de Luang Prabang, sur les hauteurs de la ville, au bout d’une piste de terre chaotique, le petit parc de Nahm Dong (18 ha) offre une jolie tranche de tropiques, bercée par les stridulations des insectes. La journée débute par une randonnée : ls sentiers, bien aménagés, glissent entre jardins de plantes traditionnelles et bananeraie, hauts bambous et caféiers, pergola et longs ponts suspendus, pour s’approcher, dans les sous-bois envahis de fougères, d’une série de cascatelles bruissant, formant de divins petits bassins aux eaux d’un turquoise laiteux lumineux. Vous y passez l’essentiel de la journée, entre marche, accrobranche, visite d'ateliers de confections d’artisanat local. Toutes les activités dans le parc sont à votre dispositions (compris dans le prix). Retour à Luang Prabang et reste de la journée libre.

5ème jour, Luang Prabang – Elephant Conservation Center (PD/D/S)

Départ pour la bourgade de Sayaboury, située dans la province du même nom, à 2-3h de trajet au sud-ouest de Luang Prabang, où vivent les trois quarts des éléphants laotiens. En bateau sur les eaux du lac de Nam Tien, arrivée au Elephant Conservation Center, situé sur ses berges et cerné par la forêt dense - où vous passez la nuit dans un bungalow rustique avec toilettes partagées. Après le déjeuner traditionnel laotien servi au restaurant du camp, il sera temps de découvrir les activités du centre (franco-laotien) en compagnie de ses employés et volontaires. Fondé en 2001 et entièrement dédié à la protection et au bien-être de l’éléphant d’Asie, il a notamment permis la mise en place au Laos d’un système d’identification par puce et de soins gratuits pour les éléphants domestiques, tout en accompagnant la reconversion des pachydermes de l’industrie forestière déclinante vers l’écotourisme. Il abrite en outre le seul hôpital pour éléphants du pays, que vous visiterez. Mais le principal temps fort vient en fin de journée, lorsque les cornacs conduisent les animaux au bain. Ils en profiteront pour vous enseigner les principaux ordres pour diriger un éléphant! Dîner et logement simple au centre (toilettes en commun).

6ème jour, Elephant Conservation Center – Vang Vieng (PD/D)

L’immersion à l’Elephant Conservation Center se poursuit. Après le petit-déjeuner, vous retrouverez les pachydermes pour leur baignade du matin. Le guide vous en apprendra davantage sur leur biologie, leur entraînement et leur vie quotidienne au camp. Vous déjeunerez même en leur compagnie, en forêt, sur une plateforme surplombant leur lieu de récréation ! Avec un peu de chance, vous rencontrerez ensuite des nouveau-nés à la nurserie - l’occasion de mieux comprendre la relation qui lie le pachyderme et son bébé à leur cornac. Le centre a mis en place un programme pour encourager les propriétaires d’éléphants à laisser les femelles avoir un bébé, en compensant la perte de revenu pendant une période de deux ans. Il sera ensuite temps de prendre la route pour Van Vieng, à environ 3h au sud, où vous arriverez en fin d’après-midi. L’hôtel s’y implante au bord de la rivière Nam Song, dans un joli cadre naturel, face au soleil couchant.

7ème jour, Vang Vieng (PD/D)

Déjà située dans la province de Vientiane - l’actuelle capitale du pays -, la petite ville de Van Vieng s’entoure de montagnes calcaires percées de multiples grottes, qui lui ont valu de connaître un certain développement touristique. Le cadre naturel est beau et propice aux cultures maraîchères, comme à la ferme bio de Phou Dindaeng (à 3 km du centre), qui promeut les techniques agricoles traditionnelles, élève des chèvres et produit son propre fromage. Une visite intéressante avant de vous initier à un cours de cuisine laotienne (en petit comité avec d'autres participants)  utilisant ses produits ! Les légumes et le riz y jouent un rôle majeur, de même que le coco, le poisson fermenté et… le piment.

L’après-midi est libre, mais certainement pas ennuyeux… Les tempéraments actifs peuvent, en fonction des conditions météorologiques et du temps disponible, s’offrir (en supplément) une exploration de la campagne environnante à vélo ou en scooter, une sortie en buggy ou en quad, une descente en kayak de la rivière Nam Song, ou bien encore une balade en poney ou en calèche, entre forêt et rizières. Plus contemplatif ? Choisissez une sortie en pirogue au coucher du soleil pour profiter du panorama sur les montagnes ou un survol en montgolfière.

8ème jour, Vang Vieng – Vientiane (PD/D)

Les paysages karstiques de Van Vieng livrent leurs secrets. En vedette : la plongée dans la moiteur des grottes de Pou Kham, à explorer torche en main, entre escaliers de bois, passages étroits et stalactites géantes. On en ressort suant, appréciant d’autant plus la baignade dans le «Blue Lagoon», une résurgence formant un vaste bassin aménagé aux eaux émeraude, adossé à la forêt. Les plus sportifs enchaîneront avec l’ascension haletante (30-60 min) du pic de Pha Ngeun, d’où se déroule un panorama vertigineux sur l’amphithéâtre de pitons karstiques et le patchwork de rizières qui s’étend entre eux. Après le déjeuner au restaurant de l’hôtel Sanctuary, à Thaheua, vous rejoindrez Vientiane (760 000 habitants), à 3h de route. La fin de journée est libre pour prendre le pouls de la capitale politique du pays à votre rythme. Dans le viseur : les temples de l’avenue Setthathirath, colonne vertébrale de la cité, les demeures du centre fleurant bon les nostalgies coloniales, l’omniprésent et royal Mékong, le poumon vert du parc Chao Anouvong et le marché de nuit. Notamment. Le soir, nous vous recommandons le restaurant Lao Kitchen, pour un éventail des meilleures spécialités laotiennes (non compris).

9ème jour, Vientiane (PD/D)

Vientiane n’a rien de ces capitales asiatiques brouillonnes et bruyantes, interminables et dispersées. Pas de gratte-ciel ici, pas de klaxons omniprésents, mais une impression de relative sérénité, que renforcent la visite de ses principaux monuments: le grand stupa d’or de That Luang, le plus vénéré du pays, haut de 35 m, renfermant un cheveu du Bouddha; le monumental arc de triomphe du Patuxai dans son écrin de parterres; le Wat Sisaket (1818), de style thaï, reliquaire abondamment fleuri de plus de 7'000 bouddhas méditatifs; et l’incontournable Ho Phra Keo, consacré au XVIe siècle dans l’enceinte du Palais royal pour accueillir le Bouddha d’émeraude — aujourd’hui conservé à Bangkok. Plus pragmatique, le centre d’exposition du COPE pointe du doigt les conséquences de la guerre du Vietnam, qui, on le sait peu, vit le Laos encore davantage bombardé…

Après le déjeuner au restaurant Doi Ka Noi, adepte de la cuisine de marché version slow food, vous visitez le Parc du Bouddha, à 30 km de là, où un moine excentrique a installé en 1958 une centaine de sculptures (en béton!) de l’Éveillé et de diverses divinités, près des berges du Mékong.

Le soir envol pour la Suisse avec THAI AIRWAYS via Bangkok. Arrivée à Zurich le lendemain ou continuation du voyage dans le sud selon 10ème jour.

10ème jour Vientiane – Pakse (PD/D)

Le matin envol pour Pakse, porte d’accès au Sud du Laos situé au bord du Mékong. Le roi Mékong s’épanche, la masse de ses eaux brunâtres éloignant peu à peu les berges l’une de l’autre. Plusieurs bras se forment, des myriades d’îles apparaissent, petites et grandes qu’engloutissent chaque année les crues de la mousson. La vie poursuit ici son rythme nonchalant, loin des urgences citadines et mondiales. On y pêche, on y fabrique le papier de riz, on y sculpte le bois et on y prie le Bouddha avec déférence, tandis que, sur le fleuve, vrombissent les pirogues, fendant l’écran de la chaleur moite.

La visite de Pakse, généralement accompagnée par notre guide de nationalité française résidant depuis plus de 16 ans. Visite du marché Dao Heuang (le plus grand de la région), où s’échangent fruits et légumes en piles instables, poissons frais présentés à même le sol, viande et nouilles fraîches, vêtements et confiseries, brochettes sur leurs braseros, larves de fourmis et mystérieux produits de médecine traditionnelle — beaucoup de choses dont vous ne soupçonniez même pas l’existence ! La journée s’achève chez votre guide et hôte, sur les berges du fleuve, au cœur d’un splendide jardin, en compagnie de son épouse et de sa fille. Le dîner, moment d’échange privilégié, est pris en terrasse, face à la silhouette du mont Phou Salao. Nuitée dans votre Guest house familial avec salle de bain et toilettes privatives.

11ème jour, Paksé – Ile Don Som (PD/D/S)

Après un petit-déjeuner matinal, vous mettez le cap, plein Sud, vers la grande île de Khong, posée comme un bouchon en plein Mékong. Plus de 50'000 personnes résident sur ce gros radeau verdoyant long de 18 km et large de 8 km, gouvernant à l’archipel de Si Phan Don, les fameuses «4000-îles». La journée est consacrée à son exploration, au rythme de la pirogue à longue queue, loin du temps compté et de l’agitation du monde. Des bacs de fortune passent. Des maisons sur pilotis émergent des rideaux de végétation. Et les escales s’enchaînent, modulables en fonction de la saison et du niveau des eaux. Le village de Ban Houa Sangphai, sur l’île de Don Sangphai, connu pour sa fabrication de papier de riz. L’île de Don Hi Gnay, où se cachent un stupa vieux de plus de 220 ans et une pagode de style français plus que centenaire. L’île de Don Long, rythmée de séchoirs à tabac. Celle de Don Than, si typique avec ses buffles d’eau lézardant entre les palmiers à sucre et les cocotiers. Une chose est sûre: vous rejoignez en fin d’après-midi le village de Ban Thapho, sur l’île de Don Som, la deuxième plus grande de l’archipel. Vous y passez la nuit dans un hébergement rustique, sur le site de l’école du «Bamboo school Project», qui vise à favoriser l’accès à l’instruction des jeunes enfants de l’île. Les toilettes simples sont partagés et sans eau chaude. Le diner est servi sur place par les locaux qui le préparent et le servent. L’occasion de jolies rencontres.

12ème jour, d'îles en îles jusqu’à Done Khone (PD/D))

La croisière à travers les 4000-îles reprend après le petit déjeuner. Un premier arrêt est effectué au bout de l’île, au village de Ban Kaengkhum, où se trouve un mini parc de Bouddhas, construit par un bonze local formé à Vientiane par le créateur du Parc du Bouddha de la capitale. Puis, d’autres îles se déroulent face à l’étrave de la pirogue, où s’exercent encore les métiers artisanaux traditionnels (comme la vannerie à partir de bambou, pour confectionner les paniers à riz). Don Xang, l’île de l’Éléphant, est atteinte à l’heure du déjeuner. Suivent Don Ann, puis la paisible Don Khone, où vous êtes conduit à votre hôtel. La fin de journée libre permet de découvrir à son rythme les spectaculaires chutes de Li Phi (alias Tad Somphamit), facilement accessibles à vélo, à l’ouest de l’île. Là, face à Don Sanlat, le Mékong s’est frayé un passage parmi les champs de rochers semi-immergés, forgeant un lacis d’étroits chenaux aux rapides explosifs.

13ème jour Don Khone – Champassak  (PD)

Après le petit-déjeuner, vous découvrez, depuis le proche continent, une autre série de chutes grandioses, à Khone Phapheng. Le bras le plus oriental du Mékong, large de près de 600 m, s’y engouffre avec une puissance considérable dans un détroit, faisant là encore bouillonner les eaux. Vous prenez ensuite la route, traversant le village de Ban Nong Bune, réputé pour ses sculpteurs sur bois, avant d’atteindre la petite ville de Champassak — l’ancienne capitale du royaume éponyme, connue sous le nom de Bassac durant l’ère coloniale, dont subsistent de nombreuses demeures souvent bien décaties. Le déjeuner est libre, mais il serait dommage de ne profiter de la belle cuisine laotienne et du superbe panorama du restaurant Champasak With Love, situé au bord du fleuve. L’après-midi, l’ombre de la grande civilisation khmère plane sur le vaste complexe préangkorien du Vat Phou. Classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, l’ensemble, fondé au Ve siècle, a été dessiné à la lumière des enseignements sacrés, sur un axe géométrique. Il conserve plusieurs temples en ruines des XIe au XIIIe siècles, arborant pour certains de superbes bas-reliefs contant les vicissitudes des divinités hindoues — avant que les Khmers n’adoptent le Bouddha. Il ne faut pas manquer le musée du site. Nuitée dans une Guest house avec vue imprenable sur le Mékong.

14ème jour,  Champassak – Paksé - Zurich (PD)

Petit déjeuner et transfert vers l'aéroport de Paksé. Retour sur la Suisse avec Thai Airways via Bangkok.

15ème jour, arrivée Zurich

Arrivée le matin à Zurich ou Genève


PD = petit déjeuner, D = déjeuner, S = souper


Ce voyage vous emporte dans des endroits reculés du Laos où le tourisme reste encore à l'état de naissance. Vous serez conquis par le Laos, mais vous pourrez peut-être faire face à des situations, des rencontres et des comportements parfois surprenants, non attendus, tout simplement parce que ces populations sont en phase d'apprentissage. Afin d'apprécier ce dépaysement, il faut faire preuve d'une certaine tolérance et compréhension.

En option : programme complémentaire