Circuit Japon avec guide privé

Circuit individuel au Japon

Un circuit au Japon ne peut ressembler à aucun autre voyage. Ici, tout a une place. Un ordre. Un art. Tout est manière de faire et de penser. Comme un bouquet d’ikebana où chaque fleur trouve sa place dans une esthétique globale, chacune de nos escales, Hakone, Takayama, Kanazawa, Kyoto, découverte au moyen des transports en commun, contribue à dévoiler les facettes de ce pays à la fois millénaire et innovateur. Sans que rien n’interdise pour autant d’en modifier certains paramètres en fonction de vos envies et sentiments — en accord avec votre guide francophone.

PRIX

Tous les jours | circuit privé avec guide francophone

Lotus Voyages - un vrai spécialiste pour des circuits privés au Japon

André Amsler, fondateur et propriétaire de Lotus Voyages, a vécu 3 années consécutives au Pays du Soleil levant — organisant, déjà des voyages au Japon. Depuis toujours, il s’est donné une mission : créer des circuits fabuleux en Asie et néanmoins abordables, qui conjuguent les beautés intemporelles du pays sans en omettre les réalités modernes, au fil de circuits uniques en leur genre. Pas de groupe, pas d’attente, pas de lourdeur, pas besoin de tendre l’oreille pour essayer de comprendre les explications fournies : avec Lotus Voyages, votre circuit au Japon se déroule en compagnie exclusive d’un guide privé francophone, Japonais ou Européen résidant du pays, qui sait répondre à vos envies et vos demandes. Avec lui s’ouvre la porte d’un Japon éternel et de sa connaissance. D’un Japon à la fois emblématique et en marge des sentiers battus. Plus près que jamais d’un Japon qui traverse les siècles sans se départir de son identité puissante et singulière.

1er jour, Zurich – Tokyo

Vers midi, départ pour Tokyo avec EMIRATES via Dubai.

2ème jour, Arrivée Tokyo

L’avion atterrit à l’aéroport international de Tokyo-Narita en fin d'après-midi. Accueilli par votre guide privé parlant français, vous rejoignez votre hôtel en sa compagnie. L’originalité du Japon saute tout de suite aux yeux :  les gants blancs des employés des chemins de fer, l’impeccable propreté, l’exotisme des annonces et des panneaux en kanji indéchiffrables, les portes des taxis qui s'ouvrent et se ferment automatiquement… 

3ème jour, Tokyo (PDJ/DéJ)

Début de votre circuit au Japon - la journée entière est consacrée à la capitale japonaise, à travers laquelle vous entraîne votre guide. Tous les contrastes de cette mégalopole de 14 millions d’habitants sautent aux yeux dans un grand tourbillon. Côté ouest, Shinjuku, siège des affaires et du commerce, vibre d’énergie avec ses boutiques et ses innombrables grands magasins. Au sous-sol du Takashimaya Times Square, par exemple, un océan de petits comptoirs s'offre à vous : brochettes, tempuras, umeboshi (prunes salées), algues, poissons séchés, légumes vinaigrés, thés japonais, chocolatiers à l'occidentale… De quoi affoler les papilles !

Juste au sud, Shibuya joue sa propre partition : ruelles enflammées de lanternes en papier, jeunesse aux tenues débridées, passerelles et métro aérien, foule du carrefour le plus encombré au monde, où les passages piétons s’entrecroisent dans un cénacle de néons et de panneaux d’affichage électroniques. Depuis bientôt un siècle, on s’y donne rendez-vous au pied du bronze d’Hachiko, le chien le plus fidèle du Japon qui, soir après soir, dix ans durant, vint attendre le retour de son maître décédé — avant de le rejoindre au cimetière.

Pour prendre de l’altitude, rien ne vaut la Tokyo Tower, la tour Eiffel tokyoïte, qui survole la ville de ses 333 m de métal rouge et blanc. Depuis ses plates-formes d’observation s’étend une vue époustouflante, hérissée de gratte-ciel, glissant vers l’encoche de la vaste baie de Tokyo — déjà aperçue la veille au moment d’atterrir. Pas bien loin, l’ancien marché au poisson de Tsukiji fut longtemps le plus vaste du monde : on y vendait plus de 2'000 tonnes de marchandises chaque jour !  Si la criée a déménagé en 2018, reste le marché au poisson public, plein de vie, d’étals, d’éclats de voix et de petits restaurants. L’occasion d’un déjeuner de sushis d’une fraîcheur exemplaire (ou autre, en accord avec votre guide) !

L'après-midi, le sanctuaire shinto de Meiji-Jingu, atteint par le plus haut torii (portail) du Japon, haut de 12 m, offre la sérénité verte de ses deux complexes de temples en bois de cèdre : "jardin intérieur" et "jardin extérieur". Les bonsaïs parfaits étalent leurs branches-nuages et, autour, s’épanchent les 170 000 arbres d’un parc dessiné par l’Empereur, dont les ginkgos s’effeuillent à l’automne dans une pluie d’or.

4ème jour, Tokyo (PDJ)

Journée libre (sans guide) pour découvertes individuelles de la capitale bouillonnante qui fascine par sa modernité et son côté traditionnel. Explorez les quartiers traditionnels, Ueno avec ses centre commerciaux Ameyoko ou visitez le marché aux poissons de Tsukiji. Vous bénéficiez d'un Pass "Suica" pour vos déplacements illimités en métro .

Nous vous proposons une excursion facultative dans la vénérable citée de Nikko. Pas moins de 103 édifices religieux locaux ont été classés au Patrimoine mondial, dont 9 sont considérés comme trésors nationaux ! Ils appartiennent à trois sanctuaires d’apparence intangible, édifiés à différentes altitudes sur les basses pentes, dans une sublime estampe de pins, de cèdres et de cryptomerias centenaires - une extraordinaire ambiance de recueillement étreint les lieux.

4. TAG, TOKYO (PDJ)

Une journée libre (sans guide) à Tokyo vous permet d’explorer selon vos goûts la bouillonnante capitale, entre modernité et traditions — pass "Suica" en main pour circuler librement sur le réseau de métro. Explorez les grands musées et les édifices religieux d’Ueno, faites du pédalo sur le lac de son vaste parc, parcourez la rue couverte commerçante d’Ameyoko puis, peut-être, le plus grand quartier de boutiques d’électronique au monde, Akihabara, alias "Electronic Town" — QG des amateurs de jeux vidéo et de mangas. Des envies plus zen? Nous vous proposons de participer à une cérémonie de thé. Une expérience méditative et spirituelle à ne pas manquer.

Mais peut-être rêvez-vous déjà de Japon éternel? De voyage dans le temps? Dans ce cas, laissez-vous embarquer pour une excursion (facultative) d'une journée dans la vénérable cité de Nikko. Pas moins de 103 édifices religieux y ont été classés au Patrimoine mondial, dont 9 sont considérés comme trésors nationaux ! Ils appartiennent à trois sanctuaires d’apparence intangible, édifiés à différentes altitudes sur les basses pentes des volcans Nantai (2'486 m) et Nikko-Shirane (2'578 m), sommets sacrés du shintoïsme et du bouddhisme, dans une sublime estampe de pins, de cèdres et de cryptomerias centenaires. Une extraordinaire ambiance de recueillement étreint les lieux.

5ème jour, Tokyo – Hakone (PDJ/DÎN)

Vous retrouvez votre guide privé, qui vous accompagnera pendant 6 jours jusqu’à Kyoto. Un circuit au Japon ne saurait mieux débuter que par un trajet en train, à bord du Shinkansen, naturellement (1ère classe) ! Direction Hakone, à quelques kilomètres à vol d’oiseau de l’iconique mont Fuji, le point culminant du pays (3'776 m). Là, une croisière sur le lac de cratère Ashi révèle une alternance de pentes boisées et de berges engazonnées. Un sanctuaire aux quelques pavillons écarlates se dresse sur la rive orientale, signalé par un torii planté dans l’eau. Mais l’essentiel est dans cette vue tant espérée du mont Fuji, dont le sommet surgit d’entre les collines et les bouquets de nuages.

Alternativement, des hauteurs dénudées d’Owakudani, à 1'044 m, atteintes par un téléphérique hautement panoramique, le regard papillonne entre le cône parfait du Fuji-yama louvoyant à l’ouest et une vallée volcanique constellée de fumerolles — qui s’ouvre juste sous la cabine. La tradition veut que l’on y cuise des œufs dans les sources sulfureuses, par paniers entiers. Ils en ressortent noirs… Rien qui arrête les Japonais : on raconte que chaque œuf mangé rajoute 7 ans de vie !

Soir venu, l’immersion dans la culture nippone se poursuit. Tout commence par un dîner typique de produits locaux, avant une nuit en ryokan, une auberge traditionnelle, confortablement installé sur un futon déroulé par les femmes de chambre sur un tatami en paille de riz. Tout le sens de l’omotenashi, l’art de l'hospitalité japonais.

6ème jour, Hakone  - Takayama (PDJ)

Votre circuit au Japon se poursuit en Shinkansen vers Hida Takayama. Au cœur des Alpes Japonaises, la "petite Kyoto", réputée pour son grand festival bisannuel et l’art de ses charpentiers — qui fit jadis sa gloire et sa fortune —, est peu connue des étrangers et pourtant d’une rare beauté. L'après-midi est consacrée à sa visite. Les petites rues du délicieux noyau historique, aux maisons de bois alignées précédées de plantes en pots, cachent de très anciennes distilleries de saké (visite et dégustation). Tout près, l’ancien siège de l’administration Tokugawa durant l’ère Edo (musée) voisine avec le plus grand entrepôt de riz traditionnel du Japon. Un lieu où le temps semble ne pas avoir de prise — tout comme au musée en plein air d’Hida Minzoku Mura, où une trentaine d’édifices anciens regroupés recréent un village d’autrefois, mobilier inclus.

Ce soir, au cœur battant du Japon ancien, vous logez dans une minshuku, une petite auberge campagnarde au charme follement intemporel, entre shoji (parois de papier coulissantes) et tatami rooms. Après les ablutions, on y revêt l’incontournable yukata (un kimono léger) pour mieux s’envelopper dans la tradition.

7ème jour, Takayama – Kanazawa (PDJ)

Épousant les berges de la rivière Miyagawa, le marché matinal de Takayama offre une sympathique balade. Les femmes des agriculteurs locaux se réunissent chaque matin pour vendre leur production depuis 200 ans. Vous pourrez y trouver des produits frais et objets d'artisanaux locaux et y apprécier une ambiance chaleureuse.

Continuation en autocar jusqu’au village de montagne de Shirakawago. Voilà quelques années, l’Unesco a classé au Patrimoine mondial les formidables fermes chaulées de cette adorable bourgade nichée dans son écrin de verdure — dont les toits, croisés comme deux mains en prière, s’abaissent presque jusqu’au sol, face à un esthétique damier de rizières (visite d’une de ces demeures). Votre circuit au Japon reprend, en bus toujours accompagné par votre guide, en direction de la mer du Japon. Grand bastion historique et culturel du centre du pays, réputé pour son artisanat, Kanazawa a grandi autour d’un château féodal (1583) entouré d’un des plus beaux (et vastes) jardins paysagers du pays, le Kenroku-en, qui saura vous réjouir en toute saison. Dans son propre écrin de verdure, le sanctuaire d’Oyama-jinja (1599), étrangement mâtiné d’architecture hollandaise (!), rend hommage à un puissant chef de clan local. Remontant toujours le temps, vous explorerez aussi avec votre guide le vieux quartier des samouraïs de Nagamachi, sillonné de rues pavées aux demeures dissimulées derrière des murets ocres.

8ème jour, Kanazawa – Hiroshima – Miyajima (PDJ/DÎN)

Filant vers le sud-ouest, le train rejoint Hiroshima pour un court retour à la réalité, le temps d’explorer les troublants parc, musée et pavillon du Mémorial de la Paix, dédiés à l’explosion de la première bombe atomique, le 6 août 1945.

Rejointe en bateau peu après, l’île sacrée de Miyajima (aussi appelée Itsukushima), à quelques kilomètres au large, permet de retrouver une sérénité bienvenue, avec ses daims apprivoisés se promenant en liberté, ses forêts d’érables rouges couvrant les pentes du mont Misen, le théâtre nô le plus ancien du Japon (XVIe siècle) et l’une des plus belles images du pays : un gigantesque torii rouge "flottant" sur la mer Intérieure, face au sanctuaire shinto d’Itsukushima. En réalité bâti dans le sable de la grève, l’édifice, classé au Patrimoine mondial, prend le large à marée montante.

Au crépuscule, Miyajima retrouve plus encore sa sérénité et sa sagesse. Pour mieux en profiter, une nouvelle expérience unique vous attend : un repas japonais authentique servi dans votre chambre de ryokan (auberge traditionnelle). Après le dîner, pourquoi ne pas vous promener aux abords du sanctuaire ? On y croise à coup sûr les daims et peut-être même des tanuki, ces esprits de la forêt portant bonheur.

9ème jour, Miyajima – Kyoto (PDJ)

Retour sur la terre ferme. Ce matin, le Shinkansen file vers Kurashiki. L’ancien port spécialisé dans le commerce du riz, traversé par le fleuve Takahashi, protège un charmant noyau historique (Bikan) où le cours d’eau se ramifie en un écheveau de petits et grands canaux — à l’origine de son surnom de "Venise japonaise". Des barques en bois, propulsées à la perche par des bateliers au chapeau conique, y glissent entre des saules aux troncs tordus et de vénérables demeures marchandes et entrepôts de l’ère Edo, aux toits de tuiles vernissées. Plusieurs sont devenus musées, abritant notamment des collections d’art et d’artisanat. Un joli voyage dans le temps, dont on s’extraie finalement pour remonter à bord du Shinkansen. Cap cette fois sur Kyoto, cité d’art et indéboulonnable bastion des traditions et du savoir-vivre nippons.

10ème jour, Kyoto – Nara – Kyoto (PDJ)

Ce matin, une excursion vous mène à Nara, la première capitale impériale fixe du Japon, qui émergea dès le VIIIe siècle, alors que le bouddhisme s’implantait dans le pays. Malgré les guerres et les incendies, la cité historique, classée au Patrimoine mondial, a conservé de ces temps reculés pas moins de sept grands temples bouddhistes, plusieurs fois rebâtis — appartenant à différentes écoles de pensée. Parmi eux, le Todai-ji, au cœur du vaste parc de Nara, où déambulent des cerfs sika bien peu farouches, comprend le Daibutsu-den, le plus important temple en bois du monde. Un Grand Bouddha de bronze assis de 15 m y trône. Son poids : 437 tonnes ! Plus près du centre, la splendide pagode à cinq étages du Kofuku-ji, d’origine plus ancienne encore (VIIe siècle), a été désignée trésor national. Vision intemporelle s’il en est. Dans la direction opposée, une allée bordée d’un millier de lanternes en pierre rejoint le non-moins vénérable sanctuaire shinto de Kasuga Taisha.

De retour à Kyoto, vous visiterez encore, ce jour, le Fushimi Inari Taisha, le plus grand temple shinto du Japon, dont le parc boisé est traversé par un chemin encadré de 10'000 torii ! Votre guide vous quittera en cette fin de journée.

11ème jour, Kyoto (PDJ)

Les visites de cette journée sons comprises avec votre guide francophone. Au menu: le Temple d’Or (Kinkaku-ji), édifié en 1397, qui se mire dans les eaux d’un étang, au cœur d’un parc à l’harmonie mesurée. Les sanctuaires voisins remontent eux aussi pour la plupart aux XIVe ou XVe siècles. Au centre de la ville, le quartier de Kawaramachi offre un autre visage: celui d’un Kyoto à la mode. Contraste: de l’autre côté de la rivière, Gion reste attaché aux geishas et à leurs maisons de thé (une cérémonie du thé en anglais? Pourquoi pas!). Au-delà, la ruelle en pente de Sannen-zaka, l’une des plus évocatrices du vieux Kyoto, relie le Kodai-ji, le temple aux érables et bambous, à celui de Kiyomizu, où les pèlerins font sagement la queue pour plonger, l’un après l’autre, les mains dans l’eau sacrée de la chute d’Otowa. Autre incontournable, le très long Sansusangen-do (118 m, record du monde pour un édifice en bois!) rassemble 1001 statues grandeur nature de la déesse Kannon, bodhisattva de la compassion aux 21 paires de bras. Ou comment, de la multiplicité, naît la sagesse.

12ème jour, Kyoto – SUISSE ( PDJ)

Une dernière matinée libre vous donne l’occasion d’enchaîner encore quelques visites, ou de vous consacrer à vos achats de dernière minute. Fin d'après-midi rendez-vous est pris avec votre guide à l'hôtel pour rejoindre avec lui la gare de Kyoto en taxi, puis l'aéroport de Kansai en train. Décollage avec EMIRATES pour la Suisse via Dubai.

13ème jour, ARRIVEE Suisse

Arrivée à Zurich vers midi.

Notez que, pour votre confort personnel, les bagages seront acheminés séparément vers vos destinations principales ; il est ainsi nécessaire de prévoir un sac léger pour vos escales à Takayama, Kanazawa et Miyajima


PDJ = petit déjeuner, DÉJ = déjeuner, DÎN = repas du soir


IMPRIMER

En option : programme complémentaire