Grand circuit au Cambodge

Le Cambodge, autrement

Vu de loin, l’image iconique des temples d’Angkor, pétris par les siècles et mangés par la végétation, semble vouloir résumer à elle seule la beauté fascinante du Cambodge. Mais le "pays du sourire" a plus à offrir. Beaucoup plus. Vous le découvrirez lors de ce grand circuit au Cambodge conjuguant Angkor Wat au grand lac Tonle Sap et à la campagne éternelle déroulée à leurs portes, puis les fastes du Palais royal de Phnom Penh aux quartiers populaires de la capitale, avant de plonger pour un grand bain de forêt tropicale dans la chaîne des montagnes des Cardamomes.

 

Tous les jours | circuit privé avec chauffeur et guide francophone

1er jour Suisse – Siem Reap

Départ de Genève ou Zurich pour Siem Reap avec Thai Aiways via Bangkok ou avec Singapore Airlines via Singapour.

2ème jour, Siem Reap (S)

Principale ville à l’ouest du Cambodge et porte d’entrée de la mythique cité d’Angkor, Siem Reap ne manque ni de vie ni de caractère. Première approche : guide et chauffeur vous attendent à l’aéroport pour vous conduire à l’hôtel. L’après-midi, cap sur le célèbre Tonle Sap, le plus grand lac d’Asie du Sud-Est, pour une croisière mémorable sur ses douces eaux - dont le niveau varie tant qu’il oblige les riverains à bâtir leurs demeures sur de hauts pilotis ou des plateformes flottantes… Couvrant 2'700 km2 en saison sèche pour 1 m de profondeur en moyenne, le Tonle Sap, envahissant champs et forêts, atteint jusqu’à 16'000 km2 et 9 m de profondeur après la mousson ! À cette période, la rivière Tonle Sap, son débouché naturel, voit même son cours s’inverser, envahi par la masse colossale des eaux du Mékong ! La plupart des habitants vivent ici de la pêche. Le soir venu, une croisière d’un autre genre est au programme : une balade en vespa (avec un "vespiste" expérimenté) à travers le labyrinthe des ruelles du centre et des marchés de nuit, en quête des meilleurs stands de nourriture khmère. Ou comment passer, en un clin d’œil, d’un cocktail stylé à un superbe plat traditionnel. La Sur demande, la Vespa peut être remplacée par un tuk-tuk.

3ème jour, Siem Reap / Angkor (PD)

Il faut se lever avant l’aube pour voir le soleil naissant inonder le ciel de ses rayons orangés au-dessus d’Angkor Wat - le plus connu, le mieux conservé, le plus beau temple de l’ancienne cité khmère. Au bout d’une chaussée de pierre survolant les lotus, le temple-montagne (XIIe), hérissé de tours évoquant le mont Meru, séjour des dieux du panthéon hindou, s’enveloppe de galeries aux bas-reliefs contant la mythologie et affirmant la grâce éthérée de quelque 2'000 apsaras, les danseuses célestes. La visite se poursuit par une autre merveille : le temple de Ta Prohm. Édifié par le roi Soleil Jayavarman VII en l’honneur de sa défunte mère, il émerge à peine de sa gangue de végétation.

L’après-midi, la grande cité d’Angkor Thom, la capitale qui succéda à Angkor Wat, livre ses secrets. Le fantastique Bayon, aux grands visages énigmatiques et aux 54 pinacles ruiniformes. Le fier Baphûon et le Phiméanakas. Le Palais Royal. L’exceptionnelle Terrasse des Éléphants, puis celle du Roi-Lépreux. La découverte se poursuit en barque, sur les (très) larges douves ceignant Angkor Thom, au soleil couchant, face à une tasse de thé. Dernier coup d’œil au temple de Prasat Chrung et la journée s’achève au spectacle du Cirque Phare, si uniquement cambodgien par son style.

4ème jour, Siem Reap (PD/D/S)

À 10 km de Siem Reap, la campagne a déjà complètement repris ses droits, avec ses tapis de rizières, ses buffles et ses chemins de campagne où pétaradent quelques pétrolettes souvent surchargées. Plutôt que de seulement traverser ce joli décor, il s’agit aujourd’hui d’y pénétrer, pour une immersion au plus proche des réalités cambodgiennes — naturellement fluctuantes au rythme des saisons. Des familles de paysans khmers accueillent les visiteurs pour leur faire découvrir leurs méthodes de culture, leurs récoltes et leurs traditions culinaires, le temps de la préparation très interactive d’un repas (ensuite partagé). L’après-midi, une lente déambulation dans le village amène à découvrir d’autres facettes de ce monde serein : l’école et la pagode locale, notamment, où les moines se font messagers de leurs croyances. Ils pratiquent communément pour les voyageurs des cérémonies de bénédiction, dont vous garderez en souvenir un fin bracelet de fil de coton noué au poignet. L’assurance d’éloigner désagréments et mauvais esprits… Le soir, le contraste est complet pour le dîner, pris dans une superbe demeure traditionnelle en bois dominant le vaste baray (plan d’eau aménagé) du "bain royal" de Srah Srang, réalisé aux Xe-XIIe siècles.

5ème jour, Siem Reap – Phnom Penh (PD)

Il est temps de quitter Siem Reap pour rejoindre (par avion) la capitale du Cambodge, Phnom Penh - une ville de plus de 2 millions d’habitants, amarrée sur les berges du puissant Mékong. Vous y serez accueilli à l’aéroport et immédiatement transféré à votre hôtel, avant de plonger, l’après-midi, dans un premier bain de foule, au rythme lent d’un cyclopousse. L’ancienne "Perle de l’Asie" découvre ainsi idéalement ses charmes et ses petits secrets, son animation et ses incontournables. Dans l’enceinte du fastueux Palais royal, dernière demeure du roi Sihanouk, vous admirerez le Bouddha d’Émeraude et le grand Bouddha d’Or de la Pagode d’Argent, puis les cycles de fresques dépeignant les épisodes du Reamker, le grand poème épique cambodgien, inspiré du Ramayana hindou. Autre lieu emblématique, le Wat Phnom, fondé au XIVe siècle (et rebâti en 1926), trône sur un petit tertre boisé le préservant de l’agitation des avenues se déroulant à son pied. C’est lui qui a donné son nom à la ville. Les poètes dans l’âme y achèteront un oiseau en cage pour le libérer.

6ème jour, Phnom Penh (PD/D/S)

Le séjour à Phnom Penh s’agrémente d’une matinée consacrée à la gastronomie khmère. L’occasion d’appréhender les essentiels de cette gastronomie fort parfumée, qui tourne toujours autour du sacro-saint riz, du soja, du prahoc (poisson séché en saumure), de la citronnelle, de la menthe, du gingembre, des petits piments et de mille et une herbes aromatiques. Tout commence par un tour au marché pour s’approvisionner en produits frais parmi les stands croulant sous les fruits exotiques et les crevettes séchées. Le cours de cuisine qui suit, mené par un chef talentueux, permet d’apprendre à préparer plusieurs plats, ensuite dégustés dans un joli cadre traditionnel. L’après-midi, une balade guidée hors des sentiers battus mène, en retrait du célèbre Quartier Français et des rives du Mékong, dans un quartier défavorisé de la ville, pour mieux saisir les réalités des plus pauvres. Vous y visiterez un atelier d’espadrilles locales et un centre d’activités où les enfants apprennent l’anglais. Quelques murs et quelques pas plus loin, un autre monde s’ouvre. Un univers de grands appartements luxueux, de centres commerciaux, de gratte-ciel… La promenade s’achève au long du chenal du Tonle Bassac, en compagnie des citadins venus prendre le frais. Dernière escale du jour: le restaurant de l’hôtel La Rose Suites, le temps d’une autre belle incursion dans la cuisine khmère.

7ème jour, Phnom Penh – Cardamom Tented Camp (PD/S)

Plein ouest depuis Phnom Penh par la route, la chaîne des Cardamomes regroupe les principales montagnes du Cambodge, culminant à 1'813 m au Phnom Aural. Voilà un territoire presque vierge de population, aux reliefs entremêlés largement recouverts par la forêt tropicale. Un domaine sauvage, bruissant, fascinant, que l’on rejoint en pirogue à moteur sur la large rivière Preak Tachan — après avoir pu se rafraîchir au point de départ, dans la bourgade de Trapeang Rung. La remontée de cet affluent se fait dans un décor de jungle épaisse, d’où émerge finalement un discret ponton flottant. Le Cardamom Tented Camp est là, en retrait, dans une clairière, avec ses six luxueux bungalows de toile bien séparés les uns des autres, amarrés sur des plateformes en bois. Une fois installé, l’après-midi est consacrée à une première balade en forêt, en quête des singes et des oiseaux rares qui peuplent cet éden retrouvé. Le modèle de cet écolodge ? Le développement durable, en priorité.

8ème jour, Cardamom Tented Camp (PD/D/S)

Après un petit-déjeuner très matinal, la forêt tropicale humide des Cardamomes se présente sous un jour nouveau en compagnie des rangers de la Wildlife Alliance et d’un guide anglophone. Patrouillant sur un territoire immense de 720 000 ha, les gardes de cette Organisation Non Gouvernementale, très investie dans la protection des milieux naturels, ont permis de faire de la région la forêt la mieux protégée de tout le Sud-Est asiatique. Marchant à leurs côtés, une demi-journée durant, vous découvrirez les anciens sentiers de braconniers et de bucherons illégaux, et, dans leur poste de garde, une collection d’armes et de pièges confisqués. Libre à vous, ensuite, de regagner le campement à pied (2h30), ou d’emprunter un kayak (2h) pour une immersion supplémentaire. Si éléphants sauvages et tigres ne se montrent guère, avec un peu de chance, vous apercevrez le grand calao, la cigogne épiscopale (!), la grande loutre d’Asie, des paons sauvages ou même des gibbons se balançant dans les frondaisons, sur les berges, au soir déclinant. Une belle tranche de nature.

9ème jour, Cardamon Tented Camp – Phnom Penh (PD)

Retour à Phom Penh et envol pour la Suisse avec Thai Airways ou Singapore Airlines

10ème jour, arrivée en Suisse

Arrivée à Zurich ou Genève le matin.

Prix

 


PD = petit déjeuner, D = déjeuner, S = souper


 

En option : programme complémentaire

Séjour balnéaire au Cambodge

En option: Séjour balnéaire sur l'île Koh Rong,  est accessible par la route du parc Cardaman  à Sihanoukville suivit d'un transfert en bateau. Durée du transfert Cardamom Teneted Camp - Koh Rong : environ 4 heures de route en voiture privée et 1 heure en bateau

Flottant à 1h de catamaran au large de Sihanoukville, dans le golfe de Thaïlande, c’est la deuxième plus grande île cambodgienne (78 km2), située au sein d’un parc national. Au cœur: des collines couvertes d’une forêt dense et une plaine, entrecoupées de petites rivières. Sur les côtes: de longs liserés de sable blanc poudreux, comme autant de paradis assurés. Un paradis sans aucune voiture, où ne vit guère plus d’un millier d’habitants. C’est là, sur la plage de Sok San (400 m de bonheur), face à des eaux limpides d’un turquoise réjouissant, que vous trouverez 2 hôtels:

Royal Sands *****   Situé sur un domaine de plus de 7 ha, c'est hôtel de Luxe est exclusivement composé de villas privées spacieuses, à la décoration lumineuse et éthérée — dont 30 disposent de leur propre piscine en écharpe. Magnifique plage de sable blanc aux eaux turquoises.

L'hôtel Sok San Beach *** est un modeste mais sympathique hôtel, situé sur une plage de sable blanc.  Les chambres sont très agréables et même si l'hôtel est modeste, il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas l'électricité sur l'île! Pas de télévision ? Quel bonheur pour décompresser ! Pas de piscine ? La mer est fantastique !