Croisière Mékong Princess

Bateau haut de gamme style colonial

Son nom signifie «mère de tous les fleuves». Parmi les cours d’eau-rois d’Asie, le Mékong, long de plus de 4'000 km, s’écoule des hauteurs himalayennes jusqu’à la mer de Chine méridionale, en nourrissant de ses bienfaits pas moins de six pays. Cette douce croisière sur le Mékong débute en amont de Phnom Penh, la capitale cambodgienne, traverse des paysages intemporels de rizières et de plantations, puis pénètre dans le delta vietnamien, gorgé d’eau, où le Mékong s’épanche en de multiples bras — on parle ici, poétiquement, de Fleuve des neuf dragons. Un itinéraire passionnant, à caboter de village en village, au plus près des traditions.

PRIX

Croisière Mekong Princess avec Angkor Wat


1er jour, Suisse – Siem Reap

Envol vers midi avec Singapore Airlines (via Singapour) ou Thai Airways (via Bangkok) pour Siem Reap.

2ème jour, Siem Reap / Angkor Wat (déJ)

Arrivée à Siem Reap dans la matinée. Les portes de l’aéroport se referment et, déjà, les esprits ne pensent plus qu’à une chose : rejoindre Angkor Wat, le plus beau, le plus emblématique des temples de la cité khmère. Emblème de toute la nation, représenté sur ses billets comme sur son drapeau, le sanctuaire reflète depuis neuf siècles ses cinq tours dans les douves et l’étang qui le précèdent à la saison humide. Ce profil rythmé d’aréquiers (palmiers à bétel) incarne la plus essentielle des montagnes hindouistes : le mont Meru, axe du monde et séjour des dieux. Toute l’après-midi s’écoule à explorer ses recoins, découvrir les 1001 formes de ses apsaras (danseuses célestes) et ses 800 m de bas-reliefs, les plus longs du monde. L’apothéose vient au couchant lorsque, vu du vieux Phnom Bakheng, les rayons du soleil enveloppent la pierre de reflets orangés. Logement à l'hôtel Shanti Mani (Bayon Room).

3ème jour, Siem Reap / Angkor Thom (pdJ/DéJ)

Si Angkor Wat en appelle aux cieux, Angkor Thom affirme, elle, la puissance temporelle du roi Jayavarman VII et de son empire. Étendue sur plus de 10 km2, la «grande cité» fortifiée, ceinte de très larges douves, s’ouvre sur le monde par quatre portes fastueuses coiffées de tours à visage. Celle du Sud, précédée d’un pont veillé par une armée de 54 gardiens de pierre — et de singes en chair et en os —, mène en droite ligne au Bayon, typique temple-montagne au foisonnement confus de pierre sculptée, reflet terrestre du palais céleste d’Indra, le Zeus hindou. Plus avant, nagas (serpents gardiens des eaux) et garudas (oiseaux fabuleux), lions et pachydermes couvrent à foison les fantastiques terrasses des Éléphants et du Roi lépreux. Extra-muros, un petit voyage dans le temps conduit au très vieux Prasat Kravan, remontant à l’an 921, époque à laquelle l’hindouisme n’avait pas encore été supplanté par le bouddhisme. Le proche Ta Prohm vaut, lui, toutes les cartes postales d’Angkor : les banians y drapent leurs branches et racines autour des édifices et des statues, figurant un monde oublié sur le point d’être reconquis par la nature.

4ème jour, Siem Reap / Banteay Sri (pdJ/DÎN)

La visite d’autres temples permet de mieux comprendre la longue histoire et la diversité d’Angkor. Consacré à Shiva, celui de Banteay Srei, plus que millénaire, doit son nom («la citadelle des femmes» ou «de la beauté») à la finesse de ses édifices et de ses sculptures en grès rouge. Postérieur (XIIe), Banteay Samre, dissimulé derrière une enceinte de 6 m de haut, est réputé pour ses frontons sculptés de la plus belle facture. Mais tous les temples d’Angkor n’ont pas été désertés par les hommes : l’après-midi, les moines d’un monastère bouddhiste vous invitent à une cérémonie privée de bénédiction (optionnelle). Eau bénite déversée généreusement et mantras n’ont qu’un même but : assurer votre protection et bonne fortune pour les temps à venir.

5ÈME JOUR, SIEM REAP – KAMPONG CHAM (PDJ/DÉJ/DÎN)

Le grand voyage sur le fleuve-roi commence. Après le petit déjeuner départ pour l’embarcadère de Kampong Cham (envl 4 heures). Le temps de s’installer et d’étudier les consignes de sécurité, le déjeuner est déjà servi à bord — précédant, pour ceux qui le souhaitent, une présentation de la géographie et de la vie au long du Mékong. L’après-midi se déroule au fil des eaux, passé le grand pont de bambou de Kampong Cham, puis contournant l’île de Koh Pen, avant de s’amarrer pour la nuit face à Angkor Ban. Un grand dîner cambodgien de bienvenue est servi à bord.

6ÈME JOUR, ANGKOR BAN – PHNOM PENH (PDJ/DÉJ/DÎN)

La journée débute par une immersion dans les réalités de cette jolie petite ville cambodgienne, entre cérémonie de bénédiction par les moines d’une pagode locale et incursion dans le quotidien d’une famille, puis d’une école — l’occasion de prendre le pouls de la vie sous ces latitudes. Puis le bateau largue les amarres pour rejoindre le port central de Phnom Penh. La capitale du pays se livre au gré d’une première balade nostalgique en cyclo-pousse. Longeant d’abord le fleuve, elle mène au Monument de l’Indépendance, au temple du Wat Phnom perché sur son tertre boisé, puis au splendide Musée National, principal reliquaire des plus belles œuvres d’art de l’ancien Empire khmer. Le bateau reste amarré pour la nuit à Phnom Penh.

7ÈME JOUR, PHNOM PENH (PDJ/DÉJ/DÎN)

La matinée ramène aux heures sombres du conflit qui endeuilla le Cambodge sous le régime des Khmers rouges. Aux Champs de la mort de Choeung Ek, un des plus grands charniers de l’époque, où ont été aménagés musée et stupa commémoratif (à 45 min en bus), puis à Tuol Sleng (alias S-21), une école transformée en quartier général de la torture. L’après-midi, libre, permet de retrouver la joie de vivre revenue des Cambodgiens en parcourant les rues bouillonnant d’activités, le marché ou les temples sereins de Phnom Penh. Puis le bateau met le cap sur le Vietnam par le Bassac, le bras le plus méridional du Mékong. Avant le dîner, un spectacle de danses traditionnelles fait revivre les délicates apsaras des bas-reliefs.

8ÈME JOUR,  FRONTIÈRE – HONG NGU – ÎLE DE GIENG (PDJ/DÉJ/DÎN)

Peu après avoir franchi la frontière vietnamienne, le Mekong Princess fait escale dans l’île de Hồng Ngự, rarement visitée, où les habitants accueillent à bras ouverts les visiteurs chez eux. Beaucoup se spécialisent dans le tissage des écharpes khmères et la broderie. L’occasion de les voir à l’œuvre, puis de visiter le temple local, lié à une secte d’inspiration bouddhiste, le Hòa Hảo, très implantée au sud du pays. L’après-midi, le sampan est à l’honneur à l’île de Giêng, en aval. C’est à bord de l’un de ces vénérables bateaux à fond plat, organisés ici en «village», que vous rejoindrez un chantier naval spécialisé. L’exploration se poursuit au milieu des plantations de manguiers, avant de gagner le monastère de Phanxicô en xe lôi (tricycle motorisé)!

9ÈME JOUR, HOA AN – CAN THO (PDJ/DÉJ/DÎN)

La plongée dans les réalités vietnamiennes se poursuit ce matin au discret village de Hoà An, puis dans un paisible bourg voisin entouré de rizières, rejoint en rickshaw et exploré à pied. L’occasion de rencontres mémorables avec les habitants, notamment avec des planteurs de fleurs et des fabricants de chapeaux coniques traditionnels. L’après-midi, le Mekong Princess pénètre dans une portion du delta peu touristique, avant de rejoindre sa «capitale», Cần Thơ, où il s’amarre pour la nuit.  Une courte excursion permet de se repérer et d’admirer les dragons de la pagode de Chùa Ông, avant de partir explorer par soi-même. En bonus: une danse des licornes de bienvenue et une présentation, à bord, du Vietnam d’hier et d’aujourd’hui.

10ÈME JOUR,  CAN THO – BEN TRE (PDJ/DÉJ/DÎN)

Les pieds dans l’eau, Cần Thơ est réputée pour ses marchés flottants, à commencer par celui de Cai Rang. Chaque matin, dès avant l’aube, des centaines d’embarcations traditionnelles chargées de fruits, de légumes et de produits les plus divers y convergent dans un ballet aussi fascinant que surprenant. Il y a là des petits paysans, des acheteurs de gros, des petits commerçants rapportant dans leur village de quoi alimenter quelques épiceries. Un spectacle très photogénique, à découvrir à bord d’un sampan — qui vaut bien de se lever tôt! S’ajoute la visite d’une fabrique de nouilles. Puis le Mekong Princess reprend sa route pour explorer, entre rizières et cocotiers, les paysages intemporels du cœur du delta, où il jette l’ancre pour la nuit. À bord, le chef propose un atelier de sculpture sur fruits, une passion vietnamienne.

11ÈME JOUR, BEN TRE – HO CHI MINH-VILLE (PDJ/DÉJ/DÎN)

La journée débute en sampan à travers la mangrove, puis en xe lam (tuk-tuk) pour rejoindre une fabrique locale de bonbons à la noix de coco, puis une plantation de fruits tropicaux — certains inconnus sous nos latitudes. L’occasion de deux dégustations successives, avant de pénétrer en petit bateau dans le lacis de voies d’eau typique du delta, enveloppées d’une profusion de petits palmiers d’eau (nypa). Finalement, le Mekong Princess entame sa dernière navigation pour rejoindre le port de Saigon à travers un dédale de bras, chenaux et canaux. Certains profiteront du voyage pour participer à l’atelier de cuisine organisé à bord par le chef.

12ÈME JOUR, CHI MINH-VILLE - SUISSE (PDJ)

Le moment est venu, après un grandiose petit déjeuner, de procéder aux formalités portuaires et gagner Saigon ou prend fin votre croisière fluviale sur le Mékong. Un guide francophone privé et un chauffeur vous attendent pour visiter  Ho Chi Ming : le Palais de la Réunification, la pagode Thien Hau, le musée des Crimes de guerre. Promenade dans Chinatown avec son marché pittoresque. Une chambre à l’hôtel Ibis près de l’aéroport est à votre disposition pour vous rafraîchir avant votre envol pour la Suisse. En option : séjour balnéaire à Phu Quoc.

13ÈME JOUR, SUISSE

Arrivée le matin en Suisse


PDJ= petit déjeuner, DÉJ = déjeuner, DÎN = repas du soir


Remarque: Le programme peut être modifié lors des basses eaux (de janvier à mi-septembre) en fonction des circonstances.

PRIX      

Le Mekong Princess

  • Croisière avec excursions selon programme, avec guide anglophone, toutes les visites (max. 28 personnes)
  • Pension complète sur le bateau (petit déjeuner copieux style buffet), dîners à thème, café, thé, eaux minérales, Soft Drinks, bière locale, spiritueux locaux
  • Cabines avec balcon à la française
  • Salons climatisés
  • Minibar, eaux minérales dans les cabines, journaux
  • Prises électriques 110 et 220 V
  • Télévision LCD avec diffusion de films dans les cabines

 

En option : programme complémentaire